•  
     
    Kenshiro
     
    Le Hokuto Shinken, un art martial des plus meurtriers se transmet de maître à élève depuis près de 2000 ans. Cette discipline ancestrale n'admet qu'un seul successeur par génération. Pour jouir du pouvoir absolu qu'elle confère à son dépositaire, les tragédies se répètent inlassablement.
     
    C'est dans un monde ravagé par la guerre nucléaire que prend place notre histoire. Les hommes tentent de survivre du mieux qu'ils peuvent et si certains ont fait le choix de conserver leur humanité et de croire en de jours meilleurs, d'autres se complaisent dans le pillage et le meurtre.
     
    Sur ces terres sauvages où la loi du plus fort est bien souvent la meilleure, Kenshiro entreprend de retrouver sa bien aimée Yuria, jadis enlevée par Shin. Laissé pour mort par ce dernier, il jure de se venger. Jalonné de rencontres et de combats sanglants, le voyage de Kenshiro prendra des allures de véritable parcours initiatique. Confronté aux pires horreurs, il devra faire face à son destin car plus que son désir de revoir Yuria, c'est sa foi toute entière en l'être humain qu'il devra retrouver.
     
    Kenshiro
     
    Diffusée pour la 1ère fois sur TF1 en 1988, Ken le survivant déchaîne les passions et provoque rapidement le scandale. Les têtes qui explosent et les corps qui éclatent éclaboussent ton écran de télé chaque mercredi après midi. Initialement destinée à des adolescents âgés de + de 16 ans, la série sera diffusée dans le « Club Dorothée », émission faite avant tout pour enfants. Épisodes censurés à la hache et doublage bâclé auront raison de la série qui s'arrêtera avant la fin des épisodes.
     
    Horreur ! Il n'existe en France aucun jouet Ken. Une seule alternative : l'import. Yongda Toy Corp. (un obscur fabriquant chinois) décide de se lancer dans l'aventure et nous sert, faute de licence officielle, du pur bootleg bien comme on aime.
     
    Qui dit bootleg dit qualité au ras des nénuphars. Les personnages masculins sont assez moches mais que dire des persos féminins qui eux sont carrément horribles. Non content de massacrer les visages, Yongda s'est aussi fait plaisir sur les couleurs. Kenshiro mis à part, elles sont franchement dégueulasses et n'ont surtout plus rien à voir avec celles de l'animé. Ainsi, le virevoltant Rey se retrouve affublé d'une immonde perruque rouge tandis que Raoh se voit contraint de porter un habit vert pomme des plus ridicule. Pas grave puisque ces figurines sont de toute façon peintes avec les pieds. Pourtant tu les aimes ! Nostalgie quand tu nous tiens...
     
     

    votre commentaire
  •  
     
    Shin
     
     

    votre commentaire
  •  
     
    Jagi
     
     

    votre commentaire
  •  
     
    Rey
     
     

    votre commentaire